Arrivé à Nuremberg le 12 Décembre au soir

 

Arrived at Nuremberg on the 12 of December in the evening

 

Trajet de Vienne jusqu'a Nuremberg / Journey from Wien to Nuremberg

Une aire d'autoroute
Une aire d'autoroute

Réveil à 9h30, douche, fermer le sac et descendre pour le petit déjeuner.

 

Aujourd'hui, on est le 12/12/12.... C'était l'information inutile de la journée.

 

Je vais donc prendre un petit-déjeuner et retrouve les filles de la veille. On parle un peu, je me fais deux sandwiches au passage et elles partent assez vite car elles ont un voyage organisé et la flexibilite de horaires n'est pas le point fort de ces trucs-là.

Donc je fais mon sac, demande un peu mon chemin au réceptionniste qui est sympa et qui a fait du Stop par le passé. Il me conseille donc où aller et je me mets en route après avoir récupéré un bout de carton et inscrit dessus les grandes étapes de mon voyage.

Je me mets en route, prends le Ubahn, le train quoi ! et sors de la ville. Juste en dehors de la gare, je me poste à un arrêt de bus et attends une petite heure avant qu'une voiture s'arrête.

Il me propose de m'amener vers Linz, une ville sur ma route. Je monte donc dans une jolie Peugeot 5008 et on se met en route.

Il parle assez bien Anglais et possède sa propre société de ventes et travaille pour l'instant pour une société Française.

Le trajet se passe bien, tranquillement et il me dépose sur une grosse aire d'autoroute avant de reprendre son chemin.

Je vais à la station service ou il fait chaud et mange mon premier sandwich.

Je me poste ensuite à la sortie de l'aire et attends gentiment... attends encore et encore et encore...

Je retourne à la station service (d'après la voiture, il faisait entre -3 et -4 degrés dehors.) et mange mon deuxième sandwich et me remets au bout de la station service où je continue d'attendre en montrant mon panneau à tout le monde.

Finalement, une voiture s'arrête et il me propose de m'amener quelque part avant la frontière, dans ma direction. Il ne parle pas Anglais, donc mon allemand me sert un peu. Il finit par me déposer dans une station service en dehors de l'autoroute, mais à proximité... il n'y a absolument personne qui va dans  la bonne direction. SUPER !

Je demande donc s'il y a une station service qui est sur l'autoroute plutôt qu'en dehors et la dame me dit qu'il faut aller au prochain village, à 4 ou 5 km de là et elle m'indique où trouver la dite station service.

Je me mets en route, le panneau indiquant la ville signale que c'est à 3 km... et je marche donc. Je monte la colline, redescends dans le village, tourne à gauche au bon moment et marche sur la route enneigée jusqu'à une station service juste au bord de l'autoroute. Au poil !

  J'y vais donc, dégaine mon panneau et commence à faire du Stop. Il n'y a que des grosses voitures bien chères et des gars au regard arrogant... mes chances sont donc minimes. J'attends 2 ou 3 h et, finalement, une personne qui était en train de discuter juste à côté de moi me demande où je vais et me propose de m'amener à proximité de Nuremberg.

Évidemment, je ne me retrouve pas dans une BMW flambant neuve mais dans une camionette avec trois places à l'avant et un peu serré contre un des gars dont la veste prend beaucoup de place. N'empêche que le trajet était sûrement plus sympa qu'avec un des gars en BMW. Ils sont frères et chauffagistes et reviennent de Vienne où ils sont allés voir leur belle-soeur. Ils ne parlent pas Anglais, donc j'ai eu à encore utiliser mon Allemand approximatif. Le trajet se passe bien, ils fument beaucoup et râlent pas mal. Quand ils parlent entre eux, je ne comprends rien du tout.

Ils me déposent à la gare de leur ville et je prends le train jusqu'à Nuremberg. Je ne rencontre, étrangement, personne dans le train et sors de la gare.

Je vais à l'auberge qui est sur la route passant devant la gare qui, d'après les prix indiqués, est un peu plus chère que la moyenne mais je sais où elle est (j'ai pas de carte).

Chose imprévue, il faut payer 3 euro pour avoir des draps et serviette ...

Il faut payer 2,95 euro pour payer par carte...

Bande de VOLEURS !!!

Donc, demain, premier truc à faire, ça sera de trouver une autre auberge. D'autant plus que, celle-ci, c'est clairement de l'industrie hôtelière. Y'a pas de vie dans cet endroit.

Lit, dodo.

En direction de Nuremberg
En direction de Nuremberg

Wake up at 9:30, shower, close the bag and down for breakfast.
Today is the 12/12/12 .... It was useless information of the day.
I will therefore take a breakfast and find back the girls of yesterday evening. We talk a bit, I am preparing two sandwiches and they leave quickly because they have a tour and flexibility of schedules is not the strong point of this stuff.So I do my bag, ask a bit my way to the receptionist who was friendly and who has done some hitchhicking in the past. He advised me where to go and then I start on the road after getting a piece of cardboard and inscribed on it the main steps of my journey.I go on the road again, take the Ubahn, the train to say it simply ! Come out of the city. Just outside the station, I stand at a bus stop and wait an hour before a car stops.He offers me to take me to Linz, a town on my way. So I step inside a nice Peugeot 5008 and sets off.He speaks pretty good English and has its own sales company and works now for a French company.The journey goes smoothly, quietly and he dropped me off on a big highway rest area before resuming its journey.I go to the gas station were it is hot and eat my first sandwich.I then stay at the output of the area and wait nicely ... wait again and again and again ...

I went backi to the station ( the car said that he was between -3 and -4 degrees outside.) And eat my second sandwich and stand again at the end of the service station where I continue to wait showing my sign to everyone.Finally, a car stops and he offers me to take me somewhere before the border, in my direction. He does not speak English, so I use my German a bit. He ended by dropping me off at a gas station outside of the highway, but close ... there is absolutely no one going in the right direction. SUPER!I asked if there is a gas station on the highway rather than outside and the lady tells me to go to the next village, 4 or 5 km away and she tells me where to find the said service station.I go on the road, the sign indicates that the city is at 3 km ... and then I walk. I climb the hill, back down into the village, turn left at the right time and walk on the snowy road to a service station just on the highway. Very good !I go there, draws out my sign and starts doing hitchhicking. There is almost only big expensive cars and arrogant looking guys ... my chances are minimal. I wait 2 or 3 hours, and finally a person who was talking next to me asks me where I'm going and offered me to bring me close to Nuremberg.

  Obviously, I do not find myself in a brand new BMW but in a van with three seats in the front and a bit tight against a guy whose jacket takes a lot of space. Nevertheless, the trip was definitely more funy that with a guy in a BMW. They are brothers and Heating Engineers and returned from Vienna, where they went to see their sister in law. They did not speak English, so I had to use my still approximate German. The journey goes well, they smoke a lot and wheeze a lot. When they speak together, I don't understand anything.They put me down to the station in their city and I take the train to Nuremberg. I meet, strangely, no one in the train and leave the station. I go to the hostel which is on the road in front of the train station and, according to the prices indicated, is a little more expensive than average, but I know where it is (I don't have any map). Something unexpected, I have to pay 3 euros for linen and towel ... I have to pay 2.95 euro to pay by creditcard ...Band of THIEVES! So, tomorrow, my first thing to do, find another hostel. Especially because this one is clearly of the hostellery industry. There's no soul in this place. Bed, sleeping.

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Nuremberg
Nuremberg

Nuremberg jour 1

 

  Yehaaa, je suis dans la ville des Lebkuchen (ne vous inquiétez pas, j'expliquerai ce que c'est...) et DU marché de Noël.

  Je me reveille donc difficilement vers 9h30, prends une douche, check out en retard (ça devrait me coûter 5 euros mais j'ai une tête qui passe bien, la dame a décidé de fermer les yeux...) puis je pars vers une autre auberge, moins chère.

  Je dépose mon sac et vais me balader. On verra pour les détails plus tard. Je demande quand-même quel est le meilleur magasin pour acheter des Lebkuchen et où est le marché de Noël.

  Je vais donc me faire un petit déjeuner à coups de Lebkuchen (ça doit faire plus d'un an que je n'en ai pas mangé, ça me manquait).

  Et je me balade. Le marché est assez grand, il y a de tout et surtout des trucs qui se mangent... je sent que je vais prendre du poids ici !

  Je passe devant la mairie juste à temps pour voir la petite animation qui se tient toutes les heures... Pas grand chose de très particulier, deux bonhommes (c'est des marionnettes de bois) qui lèvent leur trompette, un qui tape un peu sur un tambour et deux qui sonnent des cloches alors que 5 ou 6 bonhommes passent devant le roi et lui font face quand ils passent devant. Ils font trois fois le tour comme ça (trois p'tit tours et puis s'en vont ?) puis c'est fini et on reprend une activite normale.

  Je continue de me balader et vois de tout.

  Les photos seront assez explicites je pense, des étalages de gâteaux, bonbons, figurines en bois, décorations en bois, de jolis bâtiments, des machins de décoration en métal etc. etc. C'est sûr, ça en envoit un peu plus que les pseudo marchés qu'on a en France où tout le monde vend la même chose.

Nuremberg Day 1


Yehaaa, I'm in the city of Lebkuchen (Do not worry, I will explain what it is ...) and of THE Christmas market.I therefore wake up hardly around 9:30, take a shower, check out late (that should cost me 5euros, but I have a face that goes well, so the lady decided to close her eyes ...) then I go to a another hostel, cheaper.I deposed my bag and go wandering around, we'll see later for details. I even ask what is the best store to buy Lebkuchen and where is the Christmas market.So I'll make a breakfast with Lebkuchen (It is more than a year I have not eaten one, I missed that).And I go walk. The market is quite big, and there are many things and mostly eatable things ... I feel that I will gain weight here!I passed just outside the City Hall just in time to see the little animation wich is acting every hour ... Not much very particular things, two guys (It's puppets of wood) put up their trumpet, one which hit a bit on a drum and two ringing bells while 5 or 6 guys go before the king and make face him when they pass by. They went around three times like that (Three little turns and then they go?) Then it's over and everyone resume normal activity .I continue to walk and see a bit of everything.The photos will be explicit enough I think, displays of cakes, sweets, wooden figurines, wooden decorations. Some nice buildings, widgets for decoration made of metal etc. etc. It is sure that it is a little nicer than the pseudo markets we have in France where everyone sells the same thing.

Un lebkuchen
Un lebkuchen

Bon, alors, c'est quoi un lebkuchen ?

Et bah c'est un gâteau... que vous pouvez voir sur la photo.

En-dessous, vous avez une couche blanche faite dans la même chose que les osties il me semble (je ne vais pas souvent à l'église et encore moins communier), enfin, fait à base de sucre quoi. Dessus, vous avez du pain d'épices (attention ! Ce n'est pas le même pain d'épice que celui qu'on trouve en France. Celui-la est super bon. Je n'aime pas le pain d'épice français) et, par dessus, du chocolat.

Ça, c'est pour le Lebkuchen standard, y'en a qui sont recouverts de sucre-glace, d'autres en forme de coeur, étoiles, avec ou sans confiture dedans (erf, faut que j'aille en acheter, j'en veux rien qu'en écrivant ça ici !) et, bien sûr, il y en a des petits et des très grands. Vous pouvez aussi avoir des éclats d'amandes, noisettes et autres dessus. Enfin, voilà, en gros, ce que c'est. Vous pouvez voir un étalage dans la galerie d'images précédente.

  Ouais, tout ça pour un gâteau... mais vous dites ça car vous savez pas...

 

 

Well, then, what is a lebkuchen? So, it is a cake ... you can see one in the photo. Under, there is ​​a white layer in the same thing than ostilles it seems to me (I'm not going to church often) base made of sugar anyway. Over, there is gingerbread (Warning, this is not the same gingerbread than we found in France, this one is really good. I do not like French gingerbread.) and above, chocolate. That is for standard Lebkuchen, there are some covered with sugar, other heart-shaped, star, with or without jam in (erf, I have to go and buy some, I want some just by writing this here) and of course, there are some small and others very large. You can also have bursts of almonds, hazelnuts and others above. Finally, that is basically what it is. You can see a display in the previous image galery.Yeah, this all  for a cake ... but you say so because you do not know ...

L'air de rien, c'est super bon !
L'air de rien, c'est super bon !
Un bidule sacrément bon !
Un bidule sacrément bon !

    Sinon, entre temps, mon regard a aussi été attiré par cette petite chose en image. C'est une sorte de gauffre très fine en-dessous mais faite avec la matière des cornets de glaces avec de la crème à base de blanc d'oeuf et sucre au-dessus et, le tout, couvert principalement de chocolat. Le mien était avec des éclats de noisette dessus...

Je vous avais dit que j'allais prendre du poids ici :)

 

 

Otherwise, in the meantime, my gaze was attracted by this little thing in the image. It is a kind of very thin waffle below, but do with the material the ice cream cones are made of with a based of egg white and sugar cream on top and everything covered mainly by chocolate. Mine was with bursts of hazelnuts over ...I told you I was going to gain weight here :)

 

Nuremberg depuis le château
Nuremberg depuis le château

Sinon, par la suite, j'ai voulu aller au musée de la liberté qui est ouvert dans l'après-midi des lundis, mercredis et premiers samedis de chaque mois... très étrange comme horaires.

Ensuite, j'ai alors voulu aller au musée du château impérial, ça devrait me donner des idées pour mon livre... j'arrive à 15h30 et ça ferme à 16h... j'y retournerai le lendemain.

Je rentre un peu à l'hôtel, le temps de trouver quoi faire, prends place dans la chambre, fais mon lit aussi silencieusement que possible (pas facile du tout) car quelqu'un est en train de se reposer, puis descends demander à la réception s'ils ont des bars sympas dans cette ville et elle m'en conseille deux ou trois.

  Je sors, marche un peu aléatoirement et, finalement, trouve une idée de cadeau pour ma bande de potes complètement cinglés de Dijon (ils se reconnaitront). Je ne dirai pas ce que c'est pour le moment mais je pense que ça va les rendre fous et je vais me faire agresser à coups de bisous...

Ça m'a pris une bonne grosse heure et demie de faire ça et je suis le dernier dans le magasin. À deux minutes près, ils me mettaient dehors avec des coups de pieds.

Je pars donc dans un des bars conseillés où je passe le reste de la soirée tranquillement. Pas grand chose à signaler.

  Je rentre ensuite, tôt, à l'auberge et vais pour une bonne nuit, fatigué car je me suis levé tôt (enfin, 9h30 c'est tôt pour moi) et j'ai passé le plus clair de mon temps à marcher dans la ville et le froid.

 

Père Noël dans Nuremberg
Père Noël dans Nuremberg

Otherwise then I wanted to go to the museum of freedom, which is open in the after noon on Mondays, Wednesday and first Saturday of each month ... very strange Opening Hours.Then I wanted to go to the museum of the imperial castle, that should give me ideas for my book ... I arrived at 3:30 and it closes at 4h ... I would go back tomorrow.

I went a bit back to the hostel, time to find what to do, take place in the room, make my bed as quietly as possible (not easy at all) because someone is trying to rest, and then go down ask the reception if they have nice bars in this city and she advises me two or three.I go out walk a bit randomly, and finally found a gift idea for my group of friends completely crazy in Dijon (They would know who they are). I will not say that it is for the moment, but I think they gonna go crazy and I'll get mugged with kiss shots ...It took me a good big hour and a half to do that, and I am the last in the store, almost two minutesand they put me out with kicks.So I go in one of the bars advised, I spent the rest of the evening quietly. Not much to report.I then returned early at the hostel and go for a good night's sleep, tired, because I got up early (well, 9:30 is early for me) and I spend most of my time walking in the city and coldness.

Écrire commentaire

Commentaires : 0
L'église du château
L'église du château

Nuremberg jour 2

 

Je commence la journée en allant dans un cybercafé pour écrire sur ce site et essayer de trouver une alternative à l'auberge qui est pleine ce soir. Coup de bol, un Allemand, Heinz, habitant Nuremberg, m'a répondu favorablement. Je l'appelle donc et il me dit de le retrouver le soir chez lui. Je laisse donc mon sac à l'auberge et je viendrai le rechercher le soir.

Donc, comme prévu, je vais au château impérial pour visiter un peu tout ça. Je prends part à une visite guidée, entièrement en Allemand, mais j'ai compris le principal, apparemment (le guide s'est mis à traduire quand il a compris qu'il y en avait plusieurs qui ne parlaient pas ou très peu Allemand).

Seul problème, la majorité du château est encore en rénovations...

On voit donc la chapelle, sur trois niveaux, le premier pour les nobles, le deuxieme pour les hauts nobles et le dernier pour la famille royale et autres du même genre.

On passe ensuite dans la salle du puits, puits de 50m de profondeur, creusé sur 35 m dans la roche (et oui, le château est en haut de la colline, donc il faut descendre tout en bas pour trouver l'eau !)

Par la suite, j'apprends que je n'avais pas payé pour la visite guidée... alors qu'à la caisse on m'a dit que oui. Comprends plus rien, mais bon, je vais voir le musée.

  Donc, une grande série d'équipements pour chevaux, armes et armures etc. Chose remarquable, les arquebuses... j'aimerais bien savoir comment quelqu'un pouvais se servir d'un truc pareil, ça doit faire dans les 2,50 m, avec un tube en métal épais (un bon 2 cm) le tout sur un support de bois. Je ne sais pas combien ça pèse mais, au feeling, 10 kg minimum. Je passe aussi à côté d'épées à deux mains... sûrement plus grandes que moi.

  Petite exposition sympa, les armures sont peu décorées, comparées à celles que j'avais vues en Pologne.

Le puits du château, 50m de profondeur
Le puits du château, 50m de profondeur

Nuremberg Day 2


I start the day by going to a internet cafe to write on this site and try to find an alternative to the hostel wich is full tonight. Fluke, a German, Heinz living in Nuremberg, replied favorably. So I called and he told me to meet him in the evening. I leave my bag at the hostel and I'll come back to take it on the evening.

So as planned, I will go to the imperial palace to visit a bit that stuff. I take part in a guided tour, entirely in German, but I understood the main, apparently (the guide began to translate when he realized that there were many who spoke a little or no German) .

Only problem, most of the castle is still under renovation ...

Thus we see the chapel, on three levels, the first for the nobles, the second for the high nobles and the last for the royal family and others like them.We then enters the room wells, wells of 50m deep, dug 35 meters into the rock (yes, the castle is at the top of the hill, so you have to go all the way down to find water!)

Thereafter, I learned that I had not paid for the tour ... while at the cash register I was told that yes. Understand nothing, but ok, I'll see the museum.

So, a large range of equipment for horses, weapons and armor etc.. Remarkably, the arquebuses ... I want to know how someone could make use of such a thing, it must be in 2.50 m long, with a thick metal tube (a good 2 cm of thikness) the whole on a wooden support. I do not know how much it weighs, by the feeling, 10 kg minimum. I also pass next to two-handed swords ... surely bigger than me.

Nice small exhibition, the armors are sparsely decorated, compared to those I had seen in Poland.

Je passe ensuite le reste de mon temps à me balader dans la ville, passe un bout de soirée dans un bar, en attendant d'aller chez Heinz.

Je vais donc chercher mon sac à l'auberge, me renseigne sur la route à prendre, y vais, me presque-perds, arrive à l'appartement, rencontre Heinz qui est fatigué de sa journée et m'annonce qu'il est très occupé ces temps-ci. On parle un peu, il est guitariste de profession, donc donne des cours etc. etc. et il me rappelle que, le lendemain soir, un Taïwanais viendra faire aussi du couch surfing chez lui.

 

Ah, oui, pour ceux qui savent pas ce qu'est le Couch surfing (ça veut dire Surfer sur les canapés), c'est un site qui permet à à peu près n'importe qui de faire savoir aux autres membre qu'il y a un lit, matelas ou canapé ou autre, libre chez lui et peut donc recevoir des gens et, bien sûr, il est possible lorsqu'on voyage d'aller dormir chez des gens pendant une nuit ou plus.

 

On va par la suite se coucher, moi sur le canapé dépliable et lui dans son lit.

 

(Petite note au passage, pour prouver encore que tout est possible, vous verrez sur la photo suivante qu'il y a un étalage qui semble vendre des spatules, des vieux écrous rouillés, des pinceaux pleins de peinture séchée et autres trucs de bricolages complètement usés...

J'avoue que je me suis aussi posé des questions jusqu'à ce que je voie le panneau indiquant "Tout est en chocolat" ô.Ô Oui oui, je suis bricoleur, j'ai vu passer un tas d'outils dans mes mains, mais ça, c'était vraiment super bien fait. Personellement, j'aurais peur de croquer dedans...).

Et oui, c'est du... chocolat
Et oui, c'est du... chocolat

Then I spend the rest of my time walking around the city, pass one part of the evening in a bar, waiting to go to Heinz house.I go to get my bag at the hostel, inquir on the road to take, go, me-almost lose, arrives at the apartment, met Heinz who is tired of his day and told me that he is very busy these days. We talk a bit, he is a guitarist by profession, so teaches etc. etc.. and remember me that, the next evening, a Taiwanese will also do couch surfing there.

 

Ah, yes, for those who don't know what the Couch surfing is (that means Surfing couches), this is a website that allows almost anyone to to inform other Member that a bed, mattress or sofa or other is free at home and can receive people and, of course, it is possible to go to sleep when traveling among people for a night or more.

 

We will then go to bed, me on the unfoldable couch and him in his bed.

 

(Small note in passing, to prove again that everything is possible, you will see on the following picture there is a display that seems to sell spatulas, old rusted nuts, brushes full of dried paint and other DIY stuff completely worn out ...I confess that I also asked questions to myself until I saw the sign "Everything made of chocolate" ô.Ô Yes yes, I'm yourselfer, I have seen a lot of tools in my hands but these were really really well done. Personally, I'd be afraid to bite it ...).

Écrire commentaire

Commentaires : 0
????
????

Nuremberg jour 3

 

Aujourd'hui, je visite les quartiers inexplorés de la ville, y'a énormement de monde au niveau du marché de Noël, ce n'est pas très, très agreable.

Je me balade donc dans les coins que je n'ai pas encore vu, je trouve des trucs bizarres comme ce cavalier bleu ô.Ô, tombe sur les reliques impériales. Tiens, d'ailleurs j'ai oublié de dire que la ville de Nuremberg était très importante en Allemagne car c'est la ville la plus fréquentée par les rois qui, à cette époque, vivaient sur la selle de leurs chevaux et non dans un palais. 36 des 51 souverains sont venus visiter la ville qui s'est retrouvée avec un paquet de privilèges et où les trésors de la couronne devront être gardés "éternellement et irrévocablement".

Je suis ensuite la muraille qui cerne intégralement la vieille ville. Apparemment, les maisons closes sont légales en Allemagne (je peux vous garantir que ça ne fait pas envie... DU TOUT !). Je tombe sur des mini-marchés de Noël cachés dans les petites cours des murailles, passe un peu de temps dans un petit bar à écouter de la musique live et reposer mes pieds (juste une chanteuse et un guitariste).

Je passe par le musée national ou il y a un paquet de colonnes blanches, retourne à l'appartement où Heinz ne tarde pas à rentrer. Je lui propose de sortir mais, apparemment, il est fatigué et a encore du boulot. Il me conseille un petit bar où je me rends et je lui propose de dire au Taïwanais de venir m'y rejoindre quand il voudra.

Le bar n'est pas tellement mon genre, que de la musique électro, mais je reste un peu, écris dans mon agenda car je n'ai pas de pc sous la main pour écrire ici, assiste à un anniversaire, enfin, je crois, ils ont tous allumé des petits feux de bengale et crié quand une nana est entrée... (en principe, on fait ça pour fêter quelque chose). Remarque, ils n'ont pas chanté le fameux "joyeux anniversaire", donc ce n'était peut-être pas un anniversaire.

D'ailleurs, en écrivant dans l'agenda... aujourd'hui c'est samedi... J'étais persuadé que c'était dimanche... J'avais prévu, lundi, donc, en fin de compte, après-demain et non demain, d'aller acheter un bon gros paquet de lebkuchen avant de repartir vers Freiburg, chez un cousin...

Bon, bah, faudra que je trouve quelque chose à faire le lendemain, moi !

Sur ce, je sors de ce bar et vais dans un autre, bien plus sympa où je lis et tente d'écrire, sans inspiration.

Je rentre par la suite à l'appartement où je retrouve Heinz qui me dit que le Taïwanais n'est toujours pas arrivé... 10 min plus tard, il arrive finalement, se présente, on parle un peu, on en aprend beaucoup sur Taïwan (tiens, lequel d'entre vous sais le situer sur une carte ? C'est un pays ou un province de Chine ?). Bon, c'est un peu comlpliqué, c'est une île au sud-est de la Chine, entre le Japon et le Vietnam, qui a été colonisée par les Chinois (ils ont donc exterminé les aborigènes qui étaient là, des vrais Taïwanais), mais l'île a réclamé son indépendance et est maintenant Taïwan, mais toujours une partie de la Chine.

Sur ce, on va se coucher. Lin, le Taïwanais, veut se lever tôt le lendemain, on se retrouvera donc quelque part en ville pour que je la lui fasse un peu visiter et lui montre les spécialités Allemandes.

Les trésors royaux
Les trésors royaux

Nuremberg Day 3


Today I visited the unexplored areas of the city, there's a lot of people at the Christmas market, it is not realy, realy pleasant.

So I walk in places I have not yet seen, I find weird stuff like this blue rider ô.Ô find the imperial relics. Oh, I also forgot to mention that the city of Nuremberg in Germany was very important because it is the city frequented by kings who at that time lived in the saddle of their horses and not in a palace. 36 of 51 kings came to visit the city wich ended up with a package of privileges and where the treasures of the crown should be kept "forever and irrevocably."I then follow the wall which encircles the entire old town. Apparently, brothels are legal in Germany (I can assure you that it is not  attractive ... AT ALL!). I come across mini Christmas markets hidden in courtyards of the walls spend some time in a small bar listening to live music and rest my feet (just a singer and a guitarist).

I pass near of the National Museum where there are a lot of white columns, returns to the apartment where Heinz is not long to come back. I asked him if he want to go out, but apparently he is tired and still got work. He advises me to a bar where I go and I asked him to tell the Taiwanese to join me there when he wants.

The bar is not really my kind, only electronic music, but I stay to write a bit in my notebook because I don't have a computer on hand to write directly here, attends a birthday, but, I think, they all lit small bengal lights and screamed when a girl came in ... (in principle, it is done to celebrate something). Note, they do not sing the famous "Happy Birthday", so it was perhaps not a birthday.Moreover, by writing in the diary ... Today is Saturday ... I was convinced that it was Sunday ... I had planned on Monday, so in the end, the day after tomorrow, not tomorrow, to go out and buy a nice big package of lebkuchen before going to Freiburg, at a cousin house ...

Okay, well, I'll have to find something to do tomorrow, me!With that, I leave the bar and go to another, much more nice where I read and try to write without inspiration.

I go back later to the apartment where I found Heinz who told me that the Taiwanese is still not arrived ... 10 minutes later, he finally arrives, presents himself, we talk a bit, we learn a lot about Taiwan (well, one of you know it place on a map? It is a country or province of China?) . Well, it's a bit comlplicate, it is an island in the southeast of China, between Japan and Vietnam, which was colonized by the Chinese (so they exterminated the aborigines who were there, the real Taiwanese ), but the island has claimed its independence and is now Taiwan, but still a part of China.With that, we go to bed. Lin, the Taiwanese, wants to get up early the next day we will meet somewhere in town so that I may give him a little visit and shows him the German specialties. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Nuremberg jour 4

 

Réveil vers 10h, levé vers 11H, Lin est toujours là. Apparemment, il n'a pas eu le courage ou pas pu se lever à 8H comme il comptait.

Bon, bah, douche, thé (à signaler que Heinz a une quantité de thés absolument impressionante) et on sort.

Je lui fais donc découvrir les Lebkuchen dont il semble ne pas raffoler (tant mieux, ça m'en fera plus, gniarkgniarkgniark !), les crèpes, qui sont Françaises, différentes choses telles que les pyramides de bois (c'est des pyramides avec des pâles au-dessus qui permettent de faire tourner des petits bonhommes dedans, le tout animé par la chaleur montante de bougies mises en bas. C'est mignon tout plein, totalement Allemand et en bois.)

On se balade un peu puis, au bout d'un moment, on décide d'aller jeter un oeil au "musée nouveau" ou "nouveau musée", comme vous voulez.

On y va, repassons devant le musée national et on se rend compte que les colonnes sont, en fait, chacune dédiée aux droits de l'homme. Sur chaque colonne, il y a un article écrit en Allemand et traduit en une langue différente pour chaque pilier. Le Français était la 4ème et le Taiwanais le 22ème... la 21eme était un arbre dédié à toutes les autres langues du monde.

Sur ce, on va au musée nouveau où il y a une exposition "très intéressante" sur l'architecture... Mouais, c'est juste des grands bâtiments couverts de vitres. Rien de bien particulier, ça casse pas trois pattes à un canard, comme on dit.

Le reste du musée, par contre, était intéressant. Ça sentait l'art moderne mais pas trop moderne. Ça avait encore un minimum quelque chose d'artistique et il y avait des idées intéressantes. La galerie d'image vous montrera ça.

Le musée national et les colonnes des Droits de l'Homme
Le musée national et les colonnes des Droits de l'Homme

Nuremberg Day 4


Awakening around 10am, up around 11H, Lin is still there. Apparently, he dids not had the courage or could not get up at 8 am as it wanted.

Well, so, shower, tea (note that Heinz has a really impressive amount of tea) and we go out.So I make him discover the Lebkuchen he does not seem mad about (so much better, it will let me more, gniarkgniarkgniark !), the crepes, which are a kind of French pankake, different things such as the pyramids of wood (that are pyramids with above some blades that make rotate small figurines in it, all driven by the heat rising from candles put at the down. It is cute and that all, totally German and made of wood.)We walk a bit, then after a while we decided to go take a look at the "new museum".

Here we go, back towards the National Museum and we realizes that the columns are, in fact, each dedicated to the human rights. On each column, there is an article written in German and translated into a different language for each pillar. French was the 4th and Taiwanese the 22nd ... the 21th was a tree dedicated to all the other languages ​​of the world.

With that, we go to the museum where there is an exhibition "very interesting" about the architecture ... Yeah, it's just great buildings covered with glass. Nothing special, it don't break threelegs to a duck, as they say (French expression).The rest of the museum, was interesting. It smelled modern art but not too modern. It was still a minimum something artistic and there were some interesting ideas. The picture gallery will show you that.

Le marché principal vu d'en haut
Le marché principal vu d'en haut

Par la suite, on ressort de là, allons nous balader, boire une sorte de vin de fruits chaud, pas mal du tout en écoutant l'orchestre jouant des chansons... ANGLAISES reprises en version jazz. C'était sympa.

Puis, nous allons dans le petit bar pas mal où j'avais été la veille. Je lui apprends à jouer aux échecs et je dois avouer qu'il a appris extrêmement vite. Apparemment, c'est un peu similaire aux échecs chinois, mais différent... il faut que je me renseigne à ce sujet-là.

Il essaye de m'apprendre un jeu de carte mais je le connaissais déjà. En revanche, il est la première personne que je croise qui connaisse ce jeu que nous appellons "13" avec les amis, mais qui semble plutôt s'appeler "Heart Attack", soit "Crise cardiaque", ce qui lui correspond bien.

Il se trouve qu'en fait, le bar n'est pas juste un bar mais principalement un cinéma. Après tout, pourquoi pas, mais je ne pense pas que ça existe en France, des cinemas qui font bar en même temps (et à un tarif tout à fait normal)

Sur ce, on part vers l'appartement (dont j'ai la clé) et allons gentiment nous coucher.

Thereafter, we go out of there and go to walk a bit, drink some kind of hot fruit wine, not bad while listening to the band playing jazz cover versions songs ... IN ENGLISH.

That was nice.Then we go to the little bar quite good where I was yesterday. I teach him to play chess and I must say he learned very quickly. Apparently, this is somewhat similar to Chinese chess, but different ... I need information about that.

He tries to teach me a card game but I already knew it. However, he is the first person I meet who knows this game we call "13" with friends, but seems rather to be called "Heart Attack", wich corresponds to it.

In fact the bar is not just a bar but mainly a cinema. After all, why not, but I do not think it exists in France, cinemas which at the same time are a bar (and at a price quite normal)On that note, we leave to the apartment (which I got the key) and go to bed gently.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Trajet de Nuremberg jusqu'a Freiburg / Journey from Nuremberg to Freiburg

Et bien, on se réveille tranquillement et partons vers midi et demie en direction du centre-ville car j'ai un gros-gros paquet de gâteaux à acheter pour la famille. Lin vient avec moi avec l'intention d'en acheter aussi, mais de façon plus raisonnable. On fait nos petites courses et je demande au passage un bout de carton car, après tout, ils ont des caisses en pagaille.

Apparemment, Lin veut essayer de faire du Stop pour aller à sa prochaine destination, Bamberg, une petite ville vers le nord qui semble bien jolie d'après ce que Heinz nous a dit avant qu'on parte.

On se sépare donc et je vais prendre le train jusqu'à l'ouest de la ville, où l'autoroute semble démarrer.

Je marche un peu et arrive à une station service où je croise Olivier, un autostoppeur Français qui va vers Munich. Plutôt sympa, on passe un peu de temps à parler.

Je pars aussi saluer les deux autostoppeurs qui se sont placés à la fin de la sortie de l'aire d'autoroute, allant aussi vers Munich, soit pas ma direction. Tant mieux !

Moi, je me poste dans la station service, là où tous les gens passent pour aller payer, et montre mon panneau à tout le monde.

Ça a quand même pris du temps tout ça. J'ai du rester à poireauter là durant 1h30 ou 2h avant qu'un Allemand d'une trentaine d'années me propose de m'emmener vers Heidelberg, proche de la frontière, à environ 200 km au Nord de Freiburg, ma destination.

Donc, rebelote, je fais du Stop et, au bout d'une bonne grosse heure, une femme passe et me dit qu'elle va juste jusqu'à Karlsruhe. Pendant qu'elle paye, je déplie ma carte, regarde vite fait où c'est, la replie et alpague la femme en question lors de son re-passage devant moi pour lui demander de m'emmener sur la route, car j'étais à l'Est de la ville, là où les gens vont vers le Nord, la ville, l'Ouest et un peu le Sud, soit un endroit pas top.

Elle accepte et m'emmène donc. Elle est Tchèque et parle un peu Anglais, donc on a parlé... Allemand, ce qui me permet de progresser. Plutôt sympa, le voyage se passe bien et, apparemment, je suis le 3ème qu'elle emmène cette année. Comme quoi, les filles, y'a pas à avoir si peur que ça des "méchants" autostoppeurs, ils sont gentils :)

Elle me dépose donc sur l'aire d'autoroute avant Karlsruhe.

Donc, même technique que précédemment, je me poste là où les gens vont payer et montre gentiment mon panneau à tout le monde... sauf que c'est pas top. Pas mal de voitures vont au restaurant qui est après et ne passent pas par la station service. Donc, je décide d'aller vers la fin de l'aire. Je me mets sous un lampadaire (bah ouais, l'autostoppeur dans le noir avec des gants noirs, ça fait un peu peur aux mémés et aux pépés), mais il y a une autre sortie qui est derrière moi où, ce coup-ci, les gens qui sont passés par la station-service passent...

GROMPH ! Entre temps, un gars passe et me dit deux mots en Allemand.

Je vais donc me poster vers la fourche après la station service où toutes les voitures passent, comme ça, je suis sûr que tout le monde me voit... j'attends une bonne heure et en ai marre... je décide d'aller planter ma tente.

Sur le chemin vers un coin sombre avec de l'herbe (c'est plus confortable et j'ai des soucis à planter mes sardines dans le béton...) je recroise le bonhomme qui était venu à pieds. On parle un peu et il me dit qu'il va aussi à Freiburg en Stop. Il a demandé à différentes personnes et il a deux voitures qui vont vers Freiburg, mais ils sont partis manger au restaurant. J'en apprends un peu plus sur les plaques d'immatriculation Allemandes et parle avec lui. 

Il est artiste de rue, il m'a montré quelques images, il est le seul "homme fontaine" au monde... Oui, oui, il se déguise en fontaine et fait un petit spectacle dans la rue, comme ces bonhommes tout en blanc dont j'ai oublié le nom, sauf que c'est une fontaine.

Finalement, il se trouve que la première de ses deux voitures ne va pas à Freiburg mais il me propose d'aller demander à une demoiselle qui vient d'arriver avec une voiture avec marqué le fameux FR de Freiburg.

Je lui demande donc gentiment avec mon accent de Français et elle accepte à condition que je lui laisse le temps d'aller chercher un café.

Je dis donc au revoir à mon homme-fontaine et me mets en route avec cette charmante Allemande.

Elle travaille en informatique pour une banque et va vers Zurich, en Suisse, pour travailler 30h en 3 jours.

Trajet agréable, on parle un peu et je sens que, ces derniers temps, mon Allemand a bien progressé.

Finalement, elle est plus sympa que je pensais et elle demande à son GPS où m'emmener pour me déposer directement dans la ville.

Je me retrouve donc à quelques centaines de mètres de l'appartement de Wolfgang, mon cousin. Seul soucis, l'adresse qu'il m'a indiquée est au numéro 34-00-03... Autant j'ai déjà vu des trucs bizarres, mais là, c'est un joli record. J'admets que c'est le 34, entre dans la Cité Universitaire, demande mon chemin à des gens passant par là qui regardent sur la carte juste à côté de moi (ouais, bon, ça va, je l'avais pas vue !) et il se trouve que j'étais juste à côté du bon bâtiment. Au poil !

J'entre donc, apparemment il y a un téléphone servant d'interphone. Je cherche donc le nom sur les boites aux lettres en espérant qu'il n'y ait qu'un seul Wolfgang et qu'il ait pensé à marquer son nom de famille qui est certainement celui de ma mère. Comme d'habitude, c'est la dernière boite aux lettres que je regarde. Je l'appelle et prends trente secondes pour lui faire comprendre que, oui, je suis juste devant la porte.

Je me retrouve donc face à un cousin que, bah, en fait, je ne connais pas. On a dû se voir pour la dernière fois il y a plus de 10 ans et je ne parlais absolument pas Allemand à cette époque (techniquement, je ne connais pas plus l'Allemand maintenant qu'avant, mais bon...).

On parle donc un peu, lui en Français et moi en Allemand. Il me présente son colloc, planté devant la télé, qui a vite fait de partir. Puis, une fille arrive, il me présente donc sa colloc, on parle un peu, sauf qu'on ajoute l'Anglais dans le mélange Français-Allemand. Apparemment, elle comprend un peu le Français, donc ça va. Puis, une autre fille arrive. Il me présente donc une autre colloc. On continue de parler et ENCORE une fille arrive. Là, je lui demande combien ils sont ici et il me dit que c'est tout, j'ai vu tout le monde, sauf celui qui n'est pas là en ce moment, soit un total de 6 personnes.

Apparemment, je suis chanceux d'arriver à cette heure-là car il est rentré 10 min avant.

Il me propose donc de dormir dans le salon où il me déplie un lit pliant. Je prends mon sac de couchage et on ne tarde pas trop à se mettre au lit.


Well, we wake up and leave quietly about half past twelve in the direction of the city center because I have a big-big packet of biscuits to buy for my family. Lin comes with me with the intention of buying some biscuits too, but more reasonably. We do our errands and I ask also a piece of cardboard, because after all, they have a lot of boxes
Apparently, Lin wants to try to go to, Bamberg, his next destination by hitchhicking. It is a small town in the north that seems well pretty from what Heinz told us before we left.
So we split and I take the train to the west of the town, where the highway seems to start.
I walk a bit and arrives at a station where I meet Olivier, a French hitchhiker who goes to Munich. Rather nice, we spend some time talking.
I go also to say hello to two hitchhikers who are placed at the end of the exit of the Motorway, also going to Munich , wich is not my way. Perfect !
So, I stand in the service station, where all the people go to pay and shows my board to everyone.
It still took time that stuff. I had to stay there hanging around 1h30 or 2h before a German of thirty years offered me to take me to Heidelberg, close to the border, about 200 km north of Freiburg, my destination.

So no difference, I'm hitchhicking, and after a good big hour, a woman passes and tells me she's just going to Karlsruhe. As she pays, I unfold my map, look quickly where it is, folds it and asked the woman in question when she pass again before me to take me on the road, because I was at the East of the city, where people go to the north, the city, west and a bit south, a place not really good.
She agrees and takes me . She speaks Czech and a little English, so we talked ... German, which allows me to improve it. Quite nice, the trip goes well and apparently I'm the third she takes this year. So, the girls, there's no real reason to be afraid of the "bad" hitchhikers, they are nice :)
She then left me on the Motorway before Karlsruhe.
And again, same technique as before, I take place where people will go to pay and shows my board kindly to everyone ... except that it is not realy good. A lot of cars are going to the restaurant which is after and do not pass through the station. So I decided to go to the end of the area. I put myself under a streetlight (bah yeah, the hitchhiker in the darkness with black gloves, it's a bit scary to grannies and grandfathers), but there is another outlet that is behind me, where on this one, people who have passed through the station pass ...
GROMPH! Meanwhile, a guy passes me and said a few words in German.

So I'm going to stay at the fork after the petrol station where all the cars pass, like that, I'm sure everybody sees me ... I expect a good hour and am borred ... I decided to go to pitch my tent.
On the way to a dark corner with grass (it is more comfortable and I have troubles to plant my tent pegs in concrete ...) I meet again the man who came on foot. We talk a bit and he told me he will also hitchhicke to Freiburg. He asked different people and has two cars that go to Freiburg, but they went out to eat. I learn a bit more about the German license plates and talks with him.
It is a street artist, he showed me some pictures, it is the only "human fountain" in the world ... Yes, he disguises himself into a fountain and do a small show in the street, as these fellows in white which I forgot the name, but he is a fountain.
Finally, the first of the two cars is not going to Freiburg but he suggests me to go to ask a young woman who has just arrived with a car marked with the famous FR of Freiburg.
I ask her nicely with my French accent and she agrees on the condition that I give her time to go to get a coffee.

I say goodbye to my fountain man and started with this charming German.
She works in IT for a bank and goes to Zurich, Switzerland, to work 30 hours in 3 days.
Nice ride, we talk a bit and I feel that lately, my German has progressed well.
Finally, she is nicer than I thought and she asked her GPS where to take me to drop me directly into the city.
I find myself at a few hundred meters from the apartment of Wolfgang, my cousin. The only problem, he gave me the address with the specified number 34-00-03 ... I've seen many strange things, but there is a nice record. I admit that it is 34, enters the student residence, request my way to people passing by who look on the map right next to me (yeah, right, okay, I didn't saw it! ) and it turns out I was right next to the building. Perfect!
I come in, apparently there is a phone for intercom. I seek the name on the mailbox, hoping that there is only one Wolfgang and he thought to mark his name which is certainly the one of my mother. As usual, this is the last mailbox that I watch. I call and take thirty seconds to make him understand that, yes, I'm just outside at the door.
I find myself faced with a cousin, well, actually, I do not know. We had to see each other for the last time over 10 years ago and I was speaking absolutely no German at that time (technically, I do not know more German now than before, but hey ...).

We talk a bit, him in French and me in German. He introduced me to his roommate, standing in front of the TV, who was quick to leave. Then, a girl comes, he therefore presents me his roommate, we talk a bit except that we add English in the French-German mix. Apparently, she understand a bit of French, so it is all right. Then another girl arrives. He thus presents me another roommate. We continue to talk and ANOTHER girl arrives. , I asked him how many they are here and he told me that's all, I saw everyone except the one that is not there at this time, for a total of 6 people.Apparently, I'm lucky to arrive at that time as he came back 10 min before.He therefore propose me to sleep in the living room where he unfolds a folding bed. I take my sleeping bag and we go soon to bed.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    labbe jerome (vendredi, 28 décembre 2012 11:37)

    j'ai regardé ton site pas mal et assez fidèle a ce que tu m'a décrit ...bien écrit ..regarde mon site www.francoiseetjerome.com ...bonne année mon ami l'autostopteur autour du monde ..quel courage

Arrivé à Freiburg le 17 décembre au soir.

 

Arrived at Freiburg on the 17 of december in the evening.

 

Université de Freiburg
Université de Freiburg

Journée à Freiburg.

 

Apparemment, je gênais à dormir dans le salon, étant donné que c'est la pièce où ils prennent leur petit-déjeuner. Techniquement, ils auraient pu venir prendre leur petit déjeuner, c'étais pas un soucis pour moi, mais bon, ils sont timides chez eux...

Enfin, je me lève, ouvre les volets et la porte pour signifier qu'ils ont le droit d'entrer (même si, techniquement, ils avaient toujours le droit, c'est chez eux...).

Donc, petit-déj, puis direction la ville. Il me présente son Université où il étudie les Arts, où on mange et je l'attends une petite demi-heure dans la cafétéria pendant qu'il va voir une de ses profs.

Chose différente par rapport à la France, la nourriture est payée au poids et non au plat. Chacun se sert lui-même et il n'y a pas de fontaines d'eau, il faut payer pour avoir des sodas ou de l'eau gazeuse. Eh oui, en Allemagne, quand vous demandez de l'eau, n'importe où (restaurant, familles etc.), on vous donne de l'eau gazeuse et non une carafe d'eau du robinet.

On part ensuite visiter la ville. J'avoue ne pas avoir pris beaucoup de photos, mais la ville est jolie et truffée de Français. Après 4 mois en dehors de la France, ça fait vraiment bizarre d'entendre autant de Français.

On passe donc par différentes rues, voyons le marché de Noël où on achète des fruits recouverts de chocolat.

Il me semble ne pas avoir parlé de ça quand j'étais à Nuremberg, un truc qui se retrouve apparemment sur tous les marchés, ce sont les fruits entourés de chocolat blanc, au lait ou noir. Très bon, j'ai choisi les fraises et lui la banane.

On continue le petit tour, passons par un marché où un peu de tout est disponible et, principalement, des plats préparés, avant d'aller vers la cathédrale de Freiburg qui, d'après Wolfgang, a été jugée comme ayant le plus beau clocher d'Europe. Seul problème, elle est en travaux depuis des années et pour des années car la pierre est friable et a besoin d'être réparée... Donc, pas de photos du plus beau clocher d'Europe, désolé !

J'achète un pins de Freiburg et nous partons sur la colline ayant, par le passé, abrité le château fort, entièrement détruit aujourd'hui. Ça donne une belle vue de la ville.

Nous redescendons gentiment en ville en passant par un parc et allons dans un bar, boire un thé. Il est fatigué de notre petite marche, moi pas. En même temps, ça fait 4 mois que je parcours les villes et le Nord de l'Europe en long et en large, donc, la marche, ça commence à devenir plus facile pour moi...

Pendant qu'il va à son cours suivant, je pars acheter du chocolat en grande quantité, pour la famille ou les amis ou les deux, je ne sais pas encore. Je croise des musiciens asiatiques (je ne sais pas trop de quel pays ils peuvent venir) avec une sorte de contrebasse et violoncelle mais, avec chacun, deux cordes plutôt que quatre, puis je retourne à la cafétéria pour l'attendre en lisant tranquillement.

Il revient et, finalement, on rentre à l'appartement après avoir fait quelques courses pour manger quelque chose.

Le soir venu, nous partons en ville pour un petit bar étudiant très sympa où il y a de la place, des canapés etc. Par contre, on a du négocier mon entrée car c'est réservé aux étudiants, mais bon, je n'ai pas la tête à avoir fini mes études et ma carte d'étudiant (que j'ai laissée en France) est encore valable jusqu'à la fin de l'année, donc... pas de soucis niveau légalité.

Une petite bière pour moi, un coca pour lui, on remet ça (c'est vraiment pas cher du tout) puis on rentre à pieds étant donné que c'est à 20 min de marche et le prochain tram est dans 30 min...

Ce coup-ci on met le lit dans sa chambre.

Cathédrale de Freiburg
Cathédrale de Freiburg

Day in Freiburg.


Apparently I bothered to be sleeping in the living room, as this is the room where they take their breakfast. Technically, they could pick up their breakfast, it was not a problem for me, but hey, they are shy in their own home ...Finally, I get up, open the shutters and the door to signify that they have the right to enter (even though, technically, they were always right, this is their home ...).So, breakfast, then towards the city. He shows me his university where he studies Arts, where we eat and I wait half an hour in the cafeteria while he goes to see one of his teachers.Something different compared to France, the food is paid by weight and not for the dish. Everyone serve himself and there is no water fountains, you must pay for soft drinks or carbonated water. Yes, in Germany, when you ask for water anywhere (restaurant, family etc..), they give you sparkling water and not a jug of tap water.We then went to visit the city. I confess I do not took many pictures, but the city is beautiful and full of French people. After 4 months outside of France, it's really weird to hear so much French.We therefore walk in different streets, see the Christmas market where we buy fruits covered with chocolate.

I think I didn't talked about this when I was in Nuremberg, something that apparently can be found in all markets, it is fruit surrounded by white, milk or dark chocolate. Very good, I chose strawberries and him bananas.We continue the small tour, go through a market where a bit of everything is available and, mainly, ready meals, before going to the cathedral of Freiburg, which, according to Wolfgang, was considered having the most beautiful bell tower of Europe. Only problem is it works for years and years because the stone is friable and needs to be repaired ... So, no photos of the most beautiful tower in Europe, sorry!I bought a pins of Freiburg and we go to the hill on wich, in the past, housed the castle completely destroyed today. It gives a beautiful view of the city.We descend gently into the city through a park and go to a bar, drink a tea. He is tired of our little walk, not me. Surely because I spent the last 4 months walking in the cities and Northern Europe length and breadth, so walking, it starts to become easier for me ...

While he goes to his next class, I go to buy chocolate in bulk for my family or friends or both, I do not know yet. I meet Asian musicians (I do not know of wich country they may come from) with a kind of double bass and cello, but with each two strings rather than four, then I went to the cafeteria to wait reading quietly.He comes back and finally we returned to the apartment after buying something to eat.In the evening, we go to town in a small nice student bar where there is room, sofas etc.. But , we had to negotiate my entry because it is reserved for students, but hey, I didn't have a head to have finished my studies and my student card (which I left in France) is still valid until the end of the year, so ... no worries about law.A beer for me, a coke for him, do it again (it's really not expensive at all) and then returned on foot as it is 20 minutes walk away and the next tram will be their in 30 min .. .This time we put the bed in his room.

Trajet de Freiburg jusqu'a proximite d'Avignon / Journey from Freiburg to somwhere near of Avignon

  Mise en route tranquillement, Wolfgang vers son université (il n'a vraiment pas beaucoup de cours) et moi vers le supermarché pour acheter du chocolat et de la brioche en forme de Bretzel pour le petit-déjeuner.

  Je marche donc ensuite vers l'entrée de l'autoroute où il y a un endroit où les voitures pourront s'arrêter.

  J'attends... attends, vois passer une voiture Française... J'avais un panneau marqué "France"... j'attends toujours, vois passer une autre voiture Française... J'en ai marre d'attendre, je vais demander à une dame sur le parking juste à côté si elle sait s'il y a un endroit plus dans la bonne direction où les voitures pourraient s'arrêter. Elle me dit qu'elle n'en sait rien, mais elle peut m'emmener jusqu'à l'embranchement en direction du Sud, si ça peut m'aider.

  Ça peut m'aider, donc j'y vais. Elle ne savait pas où me laisser mais je lui signale que s'arrêter au bord de l'autoroute, c'est pas une bonne idée. Elle me dépose donc proche de l'embranchement vers l'autoroute qui m'intéresse et repart vers sa route.

  Je me mets donc sur le bord de l'autoroute (derrière les barrières de sécurité, je suis toujours pas si stupide que ça) et marche jusqu'à la première petite aire d'autoroute. Je tiens à signaler que les 8 kg de mon petit sac que je porte à l'avant (oui, 8kg de biscuits et chocolat, j'avais prévenu que j'en prendrais beaucoup) font une sacrée différence quand à mon endurance. N'empêche, il est hors de question que j'abandonne !!!

  J'arrive donc sur une toute petite aire, pose ces satanés sacs, change de T-shirt (ça évite de geler dedans) et demande gentiment à quelqu'un s'ils peuvent m'amener à la prochaine station-service, car l'endroit n'est pas propice au Stop. Voiture pleine...

  Je vais faire le tour des camions qui sont là, ils ont tous les rideaux fermés sauf un qui ne va pas dans la bonne direction (prochaine sortie).

  Je demande à une dame si elle peut m'emmener, elle me dit qu'elle a peur... Bon, au moins elle ose l'avouer, c'est pas si mal, mais bon... J'aurais des tatouages partout, le crane rasé avec des implants, une hache et deux pitbulls, je comprendrais, mais moi o.O (ouais, je sais, vous allez me dire "mais on ne sait jamais, gniagniagnia, les apparences, gniagniagnia"). Bref, elle se barre sans moi !

  Quelques minutes plus tard, quelqu'un arrive. Je lui demande gentiment, insiste un peu et il accepte, yehaaa !

  Je me mets donc en route avec un vendeur de panneaux solaires, c'est cool les énergies renouvelables. Il me dépose un peu plus tard sur une station-service en dehors de l'autoroute (j'aime pas trop ça, mais ça sera toujours mieux). Je me plante à l'entrée/sortie et attends gentiment avec mon panneau.

  Les Français sont plus cool à l'étranger apparemment. Finalement, une camionnette Allemande s'arrête et le conducteur me parle en Français et me dit qu'il va à Lyon. Au poil !

  Il travaille en SAV sur des presses à injection (ça permet de faire des pièces moulées en métal, par exemple, type moteur, boite de vitesse ou autre) et retourne sur Lyon pour l'enterrement de sa belle-mère et accessoirement Noël.

  On parle d'un peu tout durant le voyage et il me dépose dans une station-service à l'Est de Lyon où je décide de planter ma tente après avoir passé un peu de temps à essayer de faire du Stop, sans succès.

 

Getting started slowly, Wolfgang to his university (he really don't have a lot of lessons) and me to the supermarket to buy chocolate and brioche in the form of a Bretzel for breakfast.So then I walk towards the entrance of the highway where there is a place where cars can stop.I wait ... wait, see passing a French ... I had a sign marked with "France" ... I'm still waiting, see passing another French car ... I'm tired of waiting, I'll ask a woman in the parking just next to me if she knows if there is a place in the right direction where cars can stop. She said she don't know, but she can take me up to the junction in direction of south, if it can help me.It can help me, so I go. She did not know where to let me but I tell her that to stop at the edge of the highway, this is not a good idea. She drops me off close to the turnoff to the motorway that interests me and headed her way.

I therefore go on the side of the highway (behind the safety barriers, I'm still not so stupid than that) and walk to the first small highway parking. I want to report that the 8 kg of my bag that I carry in the front (yes, 8kg of biscuits and chocolate, I warned that I would take a lot) make a big difference for my endurance. Nevertheless, there is no way to give up!
I arrived on a very small parking, drop these damned bags, change my T-shirt (it avoids to freeze in it) and kindly ask someone if they can take me to the next station, because the place is not favorable to hitchhick. Car full ...
I go around the trucks that are there, they have all the curtains closed except one which is not going in the right direction (next exit).
I asked a lady if she can take me, she told me she is afraid ... Well, at least she dares to admit it, it's not so bad, but ... If I had tattoos everywhere, shaved head with implants, an ax and two pitbulls, I would understand, but I oO (yeah, I know, you'll say "but you never know, gniagniagnia, appearances, gniagniagnia" ). So, she run away without me!
A few minutes later, someone comes. I ask nicely, insists a bit and he accepts, yehaaa!


I therefore go off with a solar panels seller, renewable energy are cool. He dropped me off a bit later on a service station outside of the highway (I do not like it, but it is always better). I stay at the entry / exit and wait nicely with my sign.
The French are apparently cool abroad. Finally, a German van stops and the driver spoke to me in French and told me he goes to Lyon. Perfect!
He works in After Sales Service of injection molding machines (it can make metal castings, for example, engine, gearbox or other) and returns to Lyon for the funeral of his stepmother and secondarily Christmas.
We talk a bit of everything during the trip and he drops me off in a gas station in the east of Lyon where I decided to pitch my tent after spending some time trying to hitchhick, without success.


Réveil sous la tente et la pluie... super, la journée s'annonce bien !

Je me motive (c'était long), plie ma tente et mon bazar puis vais faire du Stop sur la station service. Après une petite demi heure, une fille arrive et semble faire du Stop, à l'intérieur, au sec, alors que moi je suis dehors (en demandant gentiment). Elle va dans la même direction que moi mais semble extrêmement timide (étrange quand on fait du Stop). Je lui dis que je tenterai de lui trouver une place si je trouve quelqu'un. Pas de réponse...

Bon, retour dehors et demander gentiment et montrer le panneau.

Finalement, après une heure, une heure et demi, une femme me dit qu'elle va vers Valence, au Sud et je lui demande si elle a de la place pour une deuxième personne.

On se retrouve donc à trois en voiture avec une chauffeuse infirmière à l'armée. D'après ce qu'elle dit, les mecs sont des gros couillons, ça ne m'étonne pas trop, mais elle les aime quand même. De gros gamins quoi ! J'en apprends aussi un peu plus sur le métier d'infirmière à l'armée qui ne se cantonne pas à faire des bandages mais aussi un peu de tout le reste, genre cuisine et autres qui ne sont pas dans les fonctions "standard" des infirmières.

Le trajet est plutôt sympa mais la demoiselle qui faisais du Stop n'a pas la discussion facile... je suis donc obligé de relancer ça de temps à autres.

En fin de compte, on se fait déposer sur une aire proche de Valence et l'autostoppeuse disparaît dans les secondes qui suivent sans m'attendre... super sympa.

Sur ce, je trouve un bout de carton et fais un panneau pas très utile en fin de compte. J'attends donc longtemps, toutes les voitures semblent être pleines, ça n'aide pas. Finalement, quelqu'un a une place dans sa voiture et me dit qu'il va dans la bonne direction. Super. On se met donc en route et il m'annonce qu'il va exactement dans la même direction que moi. Au poil, je n'aurai plus que quelques dizaines de km à faire pour arriver. On parle d'un peu tout et il m'apprend ce qu'est l'émission 4 mariages pour 1 lune de miel à laquelle il a participé pour l'émission de la semaine précédente.

Apparemment, les gens sont complètement fous avec la télévision. Des gens lui disent "hey, je vous ai vu à la télé, vous". Il a essayé d'aller faire ses courses à Avignon et se faisait arrêter dans la rue toutes les 5 min. Une petite fille est venue se jeter sur sa femme en lui disant "je vous aime !!"... Faut vraiment arrêter, c'est dangereux ces conneries.

Sinon, il s'appelle Jérôme et est manager chez Caterpillar et redescendait de chez un client jusqu'à chez lui, directement. Très ouvert d'esprit, on parle d'un peu tout et, finalement, il décide de me déposer à domicile. Au poil, en plus, il s'est mis à pleuvoir.

Donc, au grand étonnement de ma grand-mère qui ne m'a pas vu depuis un bout de temps (et sans barbe et avec des cheveux courts à cette époque) j'apparais dans le salon vers 20 h.

Petite soirée tranquille à parler avec elle et sa vieille copine Carène avant d'aller au lit.

 

La Tuilière, de nuit.
La Tuilière, de nuit.

Awakening under the tent and the rain ... great, the day looks good!
I motivates myself (it was long), fold my tent and the rest of my stuff then I go to hitchhick at the service station. After half an hour, a girl arrives and seems to do hitchhicking inside where it is dry while I'm out (asking nicely). She goes in the same direction as me but seems very shy (strange when you do hitchhicking). I told her that I will try to find a place for her if I find someone. No answer ...
Okay, back outside and ask nicely and show the sign.
Finally, after an hour, an hour and a half, a woman told me that she goes to Valence to the south, and I asked her if she has room for a second person.
So we end up at three by car with a driver who is a nurse in the army. From what she said, the big guys are idiots, it does not surprise me too much, but she loves them anyway. Like big kids! I also learned a little more about the nursing profession in the army wich is not limited to bandages but also a bit of everything else, like cooking and others things wich are not in the "standard" functions of nurses.

The ride is quite nice but the lady who hitchhick don't have an easy conversation... I am therefore obliged to revive it from time to time.
Ultimately, we are dropped on an area near of Valence and the Hitchhiking girl disappears in a few seconds without waiting for me ... super nice.
With that, I found a piece of cardboard and make a panel finaly not very useful . So I wait a long time, all cars seem to be fulfilled, it does not help. Finally, someone has a place in his car and told me he is going in the right direction. Super. So we start on the road and he told me he goes exactly in the same direction as me. Perfect, I will have only a few tens of kilometers to do to arrive. We talk a bit of everything and he told me what the show "four wedings for 1 honeymoon" in which he participated for the show of the previous week.
Apparently, people are crazy with television. People tell him "hey, I saw you on TV, you." He tried to go shopping in Avignon and was stopped in the street every 5 min. A little girl came to throw herself on his wife by saying "I love you!" ... We really have to stop that, it's dangerous these bullshit.

Otherwise, he is called Jerome and is manager at Caterpillar, and returns from a client directly to his hous. Very open minded, we talk a bit of everything, and finally he decided to drop me off at home. Perfect, in addition, it began to rain.
So, to the astonishment of my grandmother who I have not seen for a long time (and without a beard and with short hair at the time) I appear in the living room around 8 PM.
Small and quiet evening talking with her and her old friend Carène before going to bed.


Arrivé à la maison de famille par alliances (ouais, c'est compliqué) le 20 décembre au soir.

 

Arrived at the "by marriage familly house" (yes, it is complicate) on the 20 of december in the evening.

 

La Tuilière, de jour.
La Tuilière, de jour.

21 Décembre, je vous souhaite, à tous, une très joyeuse fin du monde...

 

Bon, c'est pas tout ça mais j'ai toutes mes affaires à nettoyer, ma tente, mes chaussures etc. etc.

Étant donné que je suis en famille etc, je ne vais pas vous donner le détail de ce que je fais, donc je me contenterai de mettre à jour ce site et de ne pas vous donner de nouvelles jusqu'à ce que j'aille à Dijon.

Sur ce,

 

21 december, I wish you all a very good apocalypse...

 

So, that's not all, I also got all my clothes to wash, also my tent, my shoes etc. etc.

As i'm with my familly, I will not give you the details of what is happening, so I will just update this web page and not give you news until I go to Dijon.

 

 

24 decembre / 24 December

 

                    JOYEUX NOËL À TOUS !

                   MERRY CHRISTMAS TO YOU ALL !!

 

(Remarque : Oui, je suis en T-shirt, dehors, en plein décembre... le Sud quoi !)

8Note, yes, I am outisde with a T-shirt, in the middle of december... The south !)

Dijon, le nouvel an / Dijon, the new year

  Trajet depuis la maison de famille jusqu'à Dijon en famille... Solution facile.

Journey from the family house to Dijon with my familly... Easy way.

 

Arrivée a Dijon le 29 Decembre.

Arrived at dijon on the 29th of December.

Bonne année !
Bonne année !
Happy new year !
Happy new year !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

100% des choses qu’on ne tente pas échouent. Wayne Gretzky

 

100% of the things we don't attempt fail. Wayne Gretzky

Arrivé à Rome le 15 mars !

 

Arrived at Roma on the 15th of March!

Le voyageur ne connaît rien de l'endroit où il va, le touriste ne connaît rien de l'endroit où il est allé.

The traveler knows nothing of where he goes, the tourist knows nothing of where he went.

Lisez la suite de mon voyage sur :

Read the rest of my travel on :

 

http://zepeu-s-world-2013.jimdo.com

Mon tour du monde en stop ?

http://florianthehitchhiker.jimdo.com